vendredi 25 octobre 2019

équinoxe 2019 - nouvelles

Bonjour a tous, 

Ce petit article pour vous donner accès a un peu plus d'informations sur notre travail, car malgré le fait que nous n'ayons pas écrit pendant deux ans, les projets n'ont pas cessé d'avancer. 


Nous continuons de faire le lien avec des volontaires et jeunes belges en recherche de stages de fin d'études ici au Costa Rica dans des communautés indigènes ou paysannes respectueuses de l'environnement,  avec la belle collaboration que nous entretenons depuis déjà plus de deux ans avec l'asbl Mouvement d'Actions à Travers-Monde (MATM).



Le jeune et sympathique étudiant vivant depuis un mois déjà sur les hauteurs du village d'Alto Guaymí accompagne les habitants sur de nombreux projets mais plus particulièrement un projet de reforestation des parties de forêt détruites il y a trois ans par l'ouragan Otto, dont nous vous avions parlé au moment  il affectait les communautés avec lesquelles nous travaillons. l' idée est de reformer un couloir biologique qui permette aux animaux sauvages de passer d'une partie de foret a l'autre sans devoir descendre du couvert protecteur des arbres, ce qui n'était plus possible depuis les nombreux glissements de terrain de 2016.










  















Il sera sur place pendant trois mois et sera suivi d'une autre jeune étudiante belge travaillant sur des projets similaires.

jeudi 17 août 2017

Campagne 2017 pour la protection des tortues avec les jeunes Ngöbes


Bonjour les amis,

 
J'espère que vous allez bien. En ce jour d'anniversaire de création de l'association, je refais appel à vous pour la campagne 2017 de travail environnemental avec les ngöbes. Les premières tortues sont arrivées cette année à la mi-juillet, mais les mois de plus grande affluence sont de septembre à novembre. Pour bien les accueillir nous recevrons respectueusement vos dons et grâce à eux nous pourrons construire le nouveau vivier de cette année et acheter de la nourriture pour les jeunes locaux volontaires déjà sur place et très motivés!!


Nous voilà repartis pour une nouvelle saison de protection des tortues avec les jeunes ngöbes!! Nous ne pourrons le faire sans votre aide, voici donc notre nouvelle campagne annuelle de dons pour soutenir les jeunes dans leur travail de protection environnementale et de conscientisation de la population locale et jusqu'aux quatre coins du monde... D'avance merci!!

Voici el link de la campagne:

https://www.dono.be/actie/protegez-les-tortues-avec-les-indigenes-ngoe#.WZTBBLjalSQ


jeudi 15 juin 2017

Décembre 2016, ...



Aujourd'hui se termine la réunion annuelle du réseau de protection de la tortue marine et nous n'y avons pas été. En voici les raisons:

En novembre de l'année passée nous allions partir avec les deux photographes nomades-philosophes (http://nomades-philosophes.wixsite.com/tourdumonde), pour leur présenter le projet à Conte Burica, la responsable locale du projet étant sur place avec sa fille de 2 ans et demi quand ont commencé les pluies et l'ouragan Otto a été annoncé. Les photographes et nous avons été obligés de rester dans la vallée centrale, la chef de projet et sa fille ont été bloqués avec les autres dans le village pendant environ un mois.

Les dégâts ont été énormes, chemins détruits, glissements de terrains partout aux alentours du village, rivières en crue et parties de plages détruites sous des pans de falaise tombés à la renverse. 
Le programme de protection des tortues a dû également être abandonné, le chemin vers la plage étant trop peu sûr et les pluies risquant de compromettre la santé de ceux qui s'y aventureraient...

Nous sommes donc restés chez moi et nous avons participé tant bien que mal de la récolte et l'envoi de vivres, couvertures et biens de première nécessité au village, le seul moyen étant par hélicoptère. La plupart des envois n'ont pu être acheminés, ou bien seulement une ou deux semaines après la fin des pluies, par envoi de colis par bus, quand les villageois bravant les éléments ont commencé à sortir à pied jusqu'à la ville la plus proche, malgré la destruction des chemins, etc.

Depuis, chacun s'est réorganisé comme il a pu. Notre chef de projet locale est revenue étudier à l'université, d'autres personnes de sa famille ont repris les projets sur place mais je n'ai toujours pas pu y retourner. Notre budget étant presque inexistant, je préfère depuis quelques années envoyer l'argent aux locaux plutôt que de l'utiliser en une seule mission me permettant de tout organiser sur le terrain mais ne laissant plus rien pour financer les projets alors prêts à être développés.

Nous devons clairement nous redéployer, changer de stratégie si nous voulons continuer de faire quelque chose pour l'amélioration des conditions de vie des habitants du territoire indigène, ou nous tenir pour vaincus et comprendre qu'ils s'adaptent eux du mieux qu'ils peuvent à leurs conditions et que nous pouvons très peu ou rien du tout pour changer cela.

Je recevrai avec plaisir vos suggestions quant à la suite de notre travail, ainsi que vos éventuelles participations économiques, que vous pouvez faire directement sur notre compte Triodos

Voici quelques articles des nomades philosophes au Costa Rica fin de l'année passée (plus d'articles sur leur site):